Les allergies sont de plus en plus répandues dans les pays industrialisés. Aujourd’hui, une allergie est définie comme une hypersensibilité particulière du système immunitaire à des substances en réalité inoffensives à l’origine.

Par rapport aux quatre types d’allergie (type I à IV) initialement classés par Coombs et Gell est venu s’ajouter le type V.

Allergie de type I

Les réactions allergiques les plus fréquentes sont les réactions de type I, qui touchent principalement les surfaces épithéliales (peau, poumons, tube digestif) et se caractérisent par la formation d’immunoglobuline E spécifique pour lutter contre les allergènes. Ces réactions de type I sont appelées réactions immédiates et sont généralement à l’origine des rhinites allergiques, de l’asthme et de la dermatite atopique. La survenue de ce type d’allergie implique la présence de lymphocytes TH2, qui provoquent la production par les lymphocytes B d’anticorps IgE spécifiques, qui sont ensuite liés à la surface des mastocytes. Un contact répété avec cet allergène et la liaison transversale d’au moins 2 anticorps IgE liés à des mastocytes entraînent la sécrétion de l’histamine, une amine biogène à l’origine de l’apparition des symptômes de l’allergie.

Pour en savoir plus à propos des allergies de type I, cliquez ici

Allergies de type II et III

Les allergies de type II et III se caractérisent par la formation d’immunoglobuline G ou M, avec des réactions de type II contre les surfaces cellulaires et des réactions de type III contre les antigènes solubles. Lors des réactions de type III, les anticorps IgG forment des immunocomplexes avec les allergènes, ce qui peut provoquer, par exemple, une alvéolite allergique exogène. De plus, les anticorps IgG spécifiques aux denrées alimentaires peuvent provoquer des allergies alimentaires retardées.

Pour en savoir plus à propos des allergies alimentaires retardées, cliquez ici

Allergies de type IV et V

Les réactions de type IV sont des réactions cellulaires qui impliquent principalement la présence de lymphocytes T. L’allergie granulomateuse de type V peut être considérée comme une variante de l’allergie de type IV dans la mesure où elle déclenche également une réaction immunitaire à médiation cellulaire, mais elle implique les macrophages au lieu des lymphocytes T.

Diagnostics d’allergies

En règle générale, les allergènes sont des protéines issues de sources naturelles telles que les pollens, la muqueuse épithéliale des animaux, le venin d’insecte, les denrées alimentaires, les acariens, etc., bien que les médicaments tels que la pénicilline et ses dérivés soient également susceptibles de provoquer des allergies de type I. Les patients présentent souvent un vaste éventail de symptômes différents et de modes de sensibilisation pour différents allergènes. Il est nécessaire d’analyser le sang du patient en cas de suspicion de réponse allergique ou de réaction grave. Les diagnostics d’allergies de R-Biopharm AG proposent deux types de tests quantitatifs pour la détection des anticorps, le test immunoenzymatique (RIDASCREEN® Allergy ELISA) et le test d’immunoblot (RIDA qLine® Allergy).

Choisissez une technologie

Choisissez un domaine diagnostique

Vous pourriez également être intéressé par

RIDASCREEN® Total IgE
For in vitro diagnostic use. The RIDASCREEN® Total IgE test is an enzyme immunoassay (EIA) for the quantitative determination of IgE antibodies in ...
RIDASCREEN® Spec. IgE
For in-vitro diagnostic use. The RIDASCREEN® Spec. IgE is an enzyme immunoassay (EIA) for the quantitative determination of specific IgE antibodies...
RIDASCREEN® Spec. IgE
For in-vitro diagnostic use. The RIDASCREEN® Spec. IgE is an enzyme immunoassay (EIA) for the quantitative determination of specific IgE antibodies...

Assistance sur les allergies

Des questions ? Profitez de l’expertise de notre équipe. Nous sommes là pour vous aider, vous et votre entreprise, et assurer votre succès tout au long du processus de test

Start typing and press Enter to search