Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont transmises principalement lors de rapports sexuels et sont provoquées par plus de 30 agents pathogènes différents, notamment des virus, des bactéries et des parasites. La contamination du sang ou du lait maternel peuvent être à l’origine de la propagation non sexuelle de ces infections.

Les infections les plus répandues et actuellement curables sont les suivantes : syphilis, gonorrhée (Neisseria gonorrhoeae), chlamydia (Chlamydia trachomatis) et trichomonase (Trichomonas vaginalis). Selon les estimations, on dénombre 357 millions de nouvelles infections chaque année, dont une de ces quatre infections sexuellement transmissibles.

En outre, plus d’un million de nouvelles IST sont comptabilisées dans le monde entier. Sans prévention adéquate, les agents pathogènes peuvent se propager facilement et une transmission de la mère à l’enfant peut également avoir lieu. La situation est aggravée par le fait que la majorité des IST ne provoquent pas de symptômes manifestes ou causent des symptômes légers qui ne sont pas associés à une infection sexuellement transmissible. Cela augmente le risque de propagation des infections à des personnes non infectées.

Symptômes et traitement des IST

Les symptômes habituels sont les suivants : écoulement vaginal/urétral, ulcères génitaux et douleurs abdominales. Bien que les infections puissent se révéler asymptomatiques, les IST peuvent avoir de graves conséquences, comme par exemple des cas d’infertilité, des douleurs chroniques ou encore des décès. De plus, les IST peuvent avoir un impact sur le nouveau-né si elles sont contractées avant ou pendant la naissance.

Les quatre IST curables (syphilis, gonorrhée, chlamydia et trichomonase) sont traitées avec divers antibiotiques, parfois combinés. Ces traitements peuvent entraîner le développement d’une résistance aux médicaments, en particulier dans le cas de la gonorrhée. Les infections par gonorrhée peuvent également s’accompagner d’une chlamydia.

Les résistances aux médicaments compliquent le traitement des IST et restent une menace pour la lutte contre les nouvelles infections développées dans le monde entier. Afin de prévenir avec efficacité les nouvelles infections ainsi que la transmission d’IST et d’améliorer les résultats des traitements, une identification rapide et précise des agents pathogènes s’impose.

Vous pourriez également être intéressé par

seraspot-anti-borrelia-10-igg
SeraSpot® Anti-Treponema-4 ...
The SeraSpot® Anti-Treponema-4 IgG / SeraSpot® Anti-Treponema-4 IgM is an in vitro diagnostic device (spotimmunoassay, SIA) for the detection of Tr...
RIDA®GENE STI Mycoplasma Panel
For in-vitro diagnostic use. RIDA®GENE STI Mycoplasma Panel is a real-time PCR for the direct, qualitative detection of Mycoplasma hominis, Mycopla...
RIDA®GENE Trichomonas vagin...
For in vitro diagnostic use. RIDA®GENE Trichomonas vaginalis is a real-time PCR for the direct, qualitative detection of Trichomonas vaginalis from...

Assistance sur les IST

Des questions ? Profitez de l’expertise de notre équipe. Nous sommes là pour vous aider, vous et votre entreprise, et assurer votre succès tout au long du processus de test

Start typing and press Enter to search