Les agents pathogènes respiratoires sont présents partout dans le monde et provoquent des épidémies graves avec des symptômes sévères. Les infections des voies respiratoires touchent toutes les tranches d’âge et représentent une cause considérable de mortalité, en particulier chez les patients immunodéprimés.

Selon les statistiques publiées par l’Union européenne, en 2012, 8 % des décès ont été causés par des maladies des voies respiratoires. Les agents pathogènes peuvent correspondre à toutes sortes de micro-organismes, alors que la plupart des infections sont provoquées par des virus. Les infections peuvent toucher la partie supérieure ou inférieure des voies respiratoires, bien que cette dernière zone soit plus rarement affectée mais généralement de façon plus sévère :

  • Les infections des voies respiratoires supérieures (IRS) touchent le nez, les sinus, le pharynx et le larynx. Les infections les plus courantes incluent la grippe et le rhume.
  • Les infections des voies respiratoires inférieures (IRI) touchent la trachée, les voies aériennes et les poumons. La pneumonie et la bronchite sont les formes les plus courantes d’IRI. Les virus de la grippe peuvent provoquer des infections dans les voies respiratoires supérieures et inférieures. Les IRI sont plus fréquentes chez les enfants.

De nombreux virus sont à l’origine de rhumes, à l’instar des adénovirus, des coronavirus, des métapneumovirus humains (hMPV) et des rhinovirus, tandis que les rhinovirus causent principalement des rhumes saisonniers au printemps et à l’automne. La propagation des virus passe principalement par les sécrétions nasales provenant de personnes infectées, qui contaminent leurs mains et qui sont ensuite transmises, par exemple, à la bouche de personnes en bonne santé. Les symptômes du rhume sont légers et disparaissent généralement en 4 à 10 jours.

En revanche, les symptômes de la grippe sont différents et généralement plus graves, notamment avec des maux de tête et des accès de fièvre sévères. Il existe trois types différents de virus de la grippe, avec de nombreuses souches différentes. 95 % des cas de grippe sont dus à des virus de la grippe de type A et les souches à l’origine de nouvelles épidémies présentent des séquences variables, ce qui complique les vaccinations préventives. Une étude réalisée par un CDC a permis de conclure qu’en moyenne, plus de 200 000 citoyens américains sont hospitalisés chaque année en raison d’infections par un virus de la grippe saisonnier.

Chez les enfants, outre les virus précités, les entérovirus et le virus respiratoire syncytial (RSV) sont également à l’origine d’infections des voies respiratoires. Aux États-Unis, le RSV représente plus de 50 000 hospitalisations d’enfants de moins de 5 ans. Le hMPV présente la même caractéristique saisonnière que le RSV et représente jusqu’à 15 % des cas de bronchite chez les jeunes enfants et les enfants.

Vous pourriez également être intéressé par

RIDASCREEN® Hantavirus Puum...
For in vitro diagnostic use. The RIDASCREEN® Hantavirus Puumala virus tests are enzyme immunoassays for the quantitative detection of IgG or IgM an...
RIDASCREEN® Hantavirus Dobr...
For in vitro diagnostic use. The RIDASCREEN® Hantavirus Dobrava/Hantaan tests are enzyme immunoassays for the quantitative detection of IgG or IgM ...
RIDA®GENE Coronavirus
For in vitro diagnostic use. RIDA®GENE Coronavirus is a multiplex real-time RT-PCR for the direct, qualitative detection and differentiation of cor...

Assistance sur les infections respiratoires

Des questions ? Profitez de l’expertise de notre équipe. Nous sommes là pour vous aider, vous et votre entreprise, et assurer votre succès tout au long du processus de test

Start typing and press Enter to search